achat en ligne de diarex pour

Cordialement, UNE québécoise.

… je dois cliquer sur « laisser un commentaire » et j’hésite, j’ai envie de tout effacer… je vais arrêter de penser et le faire… ne pas le faire serait d’obéir à une pensée limitante… clic!

J Jean-Baptiste a écrit.

Bonjour Chantal, et merci pour ce nouveau commentaire. Sans doute l’un des plus touchants.

Je ne sais pas si les conseils ne sont applicables que quand la « remontée est amorcée ».

Je reste persuadé que la dépression est quelque chose de très personnel, que chaque individu ressent de manière différente.

J’ai pas mal côtoyé de personnes atteintes par ce trouble, et en réalité, le simple fait d’en discuter ouvre des portes.

Bien évidemment la motivation manque dans ce cas là, mais d’avoir auprès de soi, des gens qui s’incluent dans une volonté d’évolution, (en mettant en oeuvre avec la personne touchée ces conseils donc) permet une amélioration.

C’est en tout cas ce que j’ai noté à titre personnel. Comme tu le dis, le sujet est très délicat. Ce qui parlera à certains ne parlera pas à d’autres.

Je suis cependant heureux que tu aies cliqué sur le bouton « laisser un commentaire ».

Le débat en lui même est sain et peut bénéficier au plus grand nombre.

f frambourg jean francois a écrit.

Votre témoignage est très intéressant et touchant.

achat en ligne diltiazem

Soulager crampes et brulures d'estomac.

Les principaux facteurs favorisants brûlures et crampes.

- une bactérie appelée Helicobacter pylori (H. pylori)

- la prise d'Aspirine ou de médicaments anti-inflammatoires.

- la consommation de tabac (fumer stimule la sécrétion nocturne d'acide.)

- la consommation d'alcool.

- le poids (changement rapide de poids ou obésité)

En cas de brûlures et crampes d'estomac.

Evitez de boire et de manger:

- des boissons alcoolisées (y compris le vin)

- le tabac (ou si vous êtes un fumeur invétéré, fumez moins et toujours après un repas)

- les conflits à table, mangez avec plaisir, en bonne compagnie, en mastiquant le plus longtemps possible.

- les plats trop chauds, pas assez cuits, ou glacés.

- les aliments trop gras baignant dans la sauce ou les fritures.

- les aliments épicés ou vinaigrés.

- du poivre et de la moutarde.

achat diltiazem chlorhydrate d'oxybuprocaine

» Qu'est-ce que la constipation chronique, et quelle est sa définition?

» Quels sont les symptômes de la constipation chronique et comment la diagnostiquer?

» Quelles sont les principales causes responsables de la constipation chronique?

» Comment prévenir et traiter la constipation chronique en vue de la soigner?

» Quels laxatifs peuvent être utilisés pour traiter la constipation chronique, et quels sont leurs effets secondaires?

Définition de la constipation chronique.

La constipation chronique se traduit par une difficulté à évacuer les selles. Les selles sont alors peu nombreuses, et généralement compactes, sèches, dures et de petit volume.

La fréquence d’évacuation de la matière fécale peut varier sensiblement selon les personnes, mais la définition de la constipation généralement retenue est: moins de 3 selles par semaine.

On parle de constipation chronique lorsque le problème de transit dure depuis plusieurs mois (au moins 6 mois), avec des symptômes plus ou moins visibles.

Pour en savoir plus, lire l’article suivant: La définition de la constipation.

Statistiques sur la constipation chronique.

vente de diltiazem en france

achat diltiazem mylancome

Un petit plan avec de petites actions personnelles.

Vous savez probablement déjà les choses à faire pour en sortir; il faut bouger, sortir, rencontrer du monde, manger sainement, bien dormir, ne pas penser de façon négative, faire les choses que vous aimez…Bla bla et bla bla bla…

Vous avez déjà entendu ce refrain, mai rappelez-vous qu’il vous faut de très petits objectifs au début, alors, comment mettre en place ces petites choses sans que cela ne deviennent fatiguant ou contraignant?

Sortir d’une dépression nécessite que vous mettiez en oeuvre les bonnes actions pour votre santé.

Ok, mais comment faire quand il est déjà difficile de sortir de son lit le matin? Ajouter encore des choses à faire est même épuisant. Rassurez-vous, il y a une différence entre difficile et impossible.

Pour guérir il faut commencer petit.

Le plus important est de vous appuyer sur ce qu’il vous reste d’énergie et de ressources internes, même si vous pensez ne plus en avoir, vous en avez encore, la preuve vous lisez ces lignes en ce moment même, donc vous avez encore de l’énergie, et le fait de lire cet article fait partie des toutes petites choses que vous devez faire au début…

Donc félicitation, vous faites déjà quelques chose de positif sans même vous en rendre compte, et c’est de cette façon que vous devez mettre en place ces tout petits objectifs, de façon à les réaliser automatiquement, comme un reflex, c’est ça le grand secret!… Vous commencez à comprendre comment sortir de la déprime?

Mon premier conseil sera donc que vous attrapiez un papier et un stylo, oui, tout de suite, et d’y noter ce qu’il vous passe par la tête en ce moment même, quelque chose que vous aimeriez bien faire, ou que vous faisiez avant et que vous ne faites plus…Si vous le faite vous aurez déjà réalisé 2 petits objectifs en moins de 5 mn!…Facile non?

Notez juste une action que vous aimeriez faire, attention, je ne suis pas en train de dire de FAIRE cette action…Uniquement la NOTER sur le papier, prenez quelques secondes de réflexion et faite le maintenant!

diltiazem 24 h 120 mg

achat diltiazem chlorhydrate d'oxybuprocaine

Nous l’avons vu en France l’échinococcose progresse sensiblement ( voir sa progression comparatif 1998/2004, ainsi que la répartition des cas humains en France de 1982 à 2000) agriculture /gouv.fr, autre source: là.

Avec toutes ces information mon article n’a pas vocation à faire peur, mais il est juste un signal d’alarme, à chacun de prendre ses responsabilités.

Pour ce qui est de l’utilisation de thym,. j’ai relevé les inscriptions d’un bouquet de thym vendu dans le commerce: « Parfaitement naturelles, les herbes aromatiques sont cueillies dans les collines provençales, au coeur d’un terroir sauvage naturellement protégé, selon une récolte traditionnelle, la coupe à la faucille. »

Bon. pas de panique, pour ce qui me concerne comme le parasite est détruit à la cuisson ( voir plus bas ) dorénavant ma tisane ne sera plus infusée, mais bouillie pendant 2 mn environ, les baies et plantes sauvages ( myrtilles mûres, framboises et fraises en confitures, et les pissenlits seront consommées en soupe ( comme les orties )!

Recommandations: Éviter de consommer des légumes crus provenant de jardins accessibles à des renards ou des fruits sauvages crus provenant d’un endroit potentiellement souillé par des renards infectés: le lavage ne suffit pas: il faut absolument les cuire avant de les manger (conditions de cuisson: 10’ à 60°C, 5’ à 70°C ou 1’ à 100°C; la congélation domestique (-18°C) est sans effet).Source.

Quand j’ai cueilli mon thym, j’ai pu apprécier le calme et la beauté du paysage, alors comme nous vivons de plus en plus dans un monde de brutes, avec quelques courtes vidéos je vous offre quelques secondes d’ambiance nature qui règne au vallon du Reydissard ou de temps en temps après les pluies des petites cascades provisoires se forment. cliquez: 1 - 2 - 3 – 4. et appréciez le murmure de la nature:1 – 2.

liens de mes deux articles cités plus haut!

Ce qui est intéressant dans ces deux articles, ce sont les nombreux liens que j’ai placé, en cliquant dessus je pense que certains d’entre vous seront surpris d’apprendre les nombreuses propriétés de cette bonne plante potagère.

L’ail débarque à l’hopital: Doctissimo.

L’ail est un antioxydant naturel,résultats Google.

Les antioxydants sur Wikipédia.

acheter diltiazem 2% population

acheter diltiazem biogaran sarkozy

Bonjour, faut-il garder la tête droite pendant plusieurs jours après avoir effectué les exercices? Parce que c'est ce que les kinés donnent comme consigne lorsque l'on va chez eux. En vous remerciant de votre réponse.

Bonjour, Faut il pratiquer les exercices sur les deux cotés à chaque fois ou juste le côté où on a décelé les problèmes de cristaux? Merci par avance!!

Juste celui qui a le souci et qui déclenche les vertiges. Bon rétablissement et prennez soin de vous. Fofie.

Merci Fofie, j'ai trouvé dans votre blog une source d'optimisme et d'espoir et puis, on se sent moins seul! Encore une visite orl, encore un nystagmus à droite, et ce depuis des semaines et des mois chaque semaine. difficile de ne pas craquer! Mais il est vrai que depuis 7 jours d'auto rééducation je vois un léger mieux, de la à voir une guérison hélas pour le moment non. et mon orl est assez fataliste, ça partira comme c'est venu, inexplicablement. Vous en êtes complètement sortie?

Bonjour Fofie et merci pour ce blog. Je souffre de vertiges depuis 1 an et j'en suis à ma troisième crise, en attendant mon rendez-vous chez l'ORL dans 1 mois j'ai une question concernant le schéma: ça tangue lorsque je tourne ma tête sur la gauche dois-je prendre le schéma sur la gauche ou l'autre (en sachant qu'un tangage à gauche correspond à l'oreille interne droite).

Il faut prendre le shéma qui correspond au coté d'origine du vertige.

Les exercices sont à faire pendant les crises. La kiné vestibulaire entre les crises. Bon rétablissement.

Bonjour, Merci pour votre réponse.

Bonjour Merci pour votre expérience. J'ai fait un exercice il a 15 mn et cela va beaucoup mieux. Je prends rdv chez le kine la semaine prochaine. Merci encore. Carole.

Bonsoir j ai des vertige mes je sais pas de quel coter et j ai peur de vomir je sais pas quoi prendre comme médicament j ai 20ans et j ai beaucoup problème de Santer.

Bonjour, je suis kiné vestibulaire je ne fait que çà et je souhaite simplement éclaicir quelques petites choses si vous le permettez: il y a différentes pathologies de l'oreille interne: des vppbs, des ménières des névrites etc etc. rien ne se traite de la même manière si vous voulez trouver un kiné vous avez deux sites: la SIRV et FRAMIRAL qui regroupent beaucoup de kinés sur leur annuaire de professionnels (la liste n'étant pas exhaustive) J espère que cet info pourra aider certains! Bonne soirée.

Bonjour Je découvre votre forum qui m'intéresse énormément Depuis six mois je souffre de vertiges, de nausées et une de mes oreilles se bouche régulièrement Ces trois symptômes alternent prèsqu'en permanence et je n'arrive pas a découvrir de cause (ils surviennent le jour, la nuit, debout, couchée et sans cause apparente) J'ai consulte un ORL spécialiste des vertiges.après des examens il a diagnostique des vertiges menieriformes Il m'a prescrit de la betahistine et des séances de kine vestibulaire La betahistine n'a rien donne J'ai fait dix séances chez un line spécialisé.non seulement je n'ai aucune amélioration mais ces séances de line décuplent mes maux Je ne sais que faire.je n'ai plus envie de continuer ces séances qui me rendent tellement malade Y aurait il d'autres pistes a explorer? D'autres spécialisations Merci de me donner vos avis.

Tout d'abord je tiens à préciser quelles séances de kiné vestibulaires me rendaient également très malade. Allant jusqu'à vomis après les séances et devoir rester couchée parfois quelques jours, mais de séance en séance, cela durait chaque fois un peu moins longtemps. Comme je l'ai écrit les 10 premières furent horribles et en 15 j'étais guérie.

Bonjour je suis moi même atteinte de ces foutus vertiges depuis 1 an sans que l'on trouvé la cause, j'ai passé des tests, une irm et fait 15 séances de kiné vestibulaire sans succès. Maintenant on m'oriente vers mon dentiste pour voir si ça ne vient pas des dents. J'avoue que je commence sa en avoir marre de tout ça mais j'ai 3 adorables monstres pour qui je dois être présente et joyeuse.

Avez vous essayé de stopper tout laitage ou autre source de lactose. (Cause d'inflammation orl qui peut causer des vertiges )

vente de diltiazem en france

diltiazem pas cher paris nice

La technique du pontage aurait dû en toute logique se raréfier en dehors des interventions en urgence. Car le pontage naturel est plus efficace, moins risqué et moins coûteux. Les changements de mode de vie auraient dû être privilégiés par la cardiologie.

Ils ne l’ont pas été car les cardiologues ont cru avoir découvert la martingale avec la technique de l’ angioplastie à la fin des années 70, puis du stenting à la fin des années 80.

L’illusion du progrès technologique médical.

L’angioplastie consiste à supprimer la sténose sans pontage et sans médicament. Le chirurgien intervient directement dans vos artères coronaires avec un fil téléguidé, appelé cathéter. Ce cathéter remonte jusqu’à l’endroit de la sténose et écrabouille l’athérosclérose avec un petit ballon gonflé sur place à haute pression.

Ce système fait éclater l’athérosclérose.

L’effet est spectaculaire au départ. L’artère, subitement élargie, laisse à nouveau passer le sang. Mais comme vous vous en doutez, la plaque d’athérosclérose écrabouillée par le ballonnet va rapidement cicatriser, avec une prolifération de cellules. Dans 40 % des cas, on assiste à une re-sténose, souvent pire que la première, 6 mois après l’angioplastie par ballonnet.

« Qu’à cela ne tienne », ont répondu les chercheurs en cardiologie à fin des années 80, lorsqu’on eut confirmé les énormes limites de cette technique. « Nous allons mettre dans l’artère un petit tube à ressort pour l’empêcher de se rétrécir à nouveau. » Ayant baptisé cette invention le « stent », on se mit à poser des stents un peu partout.

En oubliant que:

une fois posé, le stent ne peut plus être enlevé; s’il provoque un problème, eh bien… il faudra que le patient apprenne à vivre (ou à mourir) avec; le stent, comme vous le soupçonniez évidemment, n’est pas du tout lisse comme l’endothélium. Bien au contraire, les plaquettes sanguines adooorent s’y coller et former un caillot, ce qui oblige à donner à l’opéré des médicaments anticoagulants qui augmentent le risque hémorragique (donc AVC hémorragique); de toute façon, les cellules des artères vont rapidement coloniser le stent et une re-sténose peut quand même se produire, dans 25 % des cas.

« Qu’à cela ne tienne », ont une nouvelle fois répondu les chercheurs en cardiologie. Ils ont inventé, au début des années 2000, le stent « actif », c’est-à-dire enrobé de substances qui bloquent la re-sténose. Oui, d’accord, mais dans ce cas, si les cellules épithéliales ne reviennent pas sur le stent, le patient doit prendre des anticoagulants pendant des années!

Or, qui dit prise de médicaments anticoagulants sur le long terme dit non seulement risque hémorragique, mais aussi trous dans l’estomac. Donc la nécessité de prendre des médicaments contre l’acidité, qui ont le (gros) inconvénient d’empêcher la bonne digestion des aliments, provoquent des carences en nutriments essentiels et favorisent… les maladies mortelles en tout genre.

Les cardiologues au pied du mur.

Longtemps, ces inconvénients ont été minimisés mais, actuellement, les cardiologues sont saisis de doutes affreux.

Depuis 2007, on s’est aperçu que les AVC hémorragiques étaient beaucoup plus répandus qu’on ne l’avait imaginé (40 % des cas) et que, parmi les 60 % restant, 40 % étaient « cryptogéniques » ce qui veut dire, en bon grec, de cause « inconnue ».

Cela veut dire, puisqu’on ne sait pas ce qui se passe, que la plus grande prudence est de mise et qu’il faut se garder de toute interférence hasardeuse avec la physiologie du malade, de peur de provoquer, sans le vouloir bien sûr, une catastrophe.

C’est pourquoi les cardiologues les plus en pointe sur le sujet, le meilleur d’entre eux étant selon moi le Dr Michel de Lorgeril, du CNRS de Grenoble, appellent aujourd’hui à revenir, pour tout ce qui touche au cœur et aux artères, aux méthodes les plus simples, les plus naturelles, et les moins invasives et médicamenteuses qui soient.

acheter diltiazem en ligne sans ordonnance

acheter diltiazem biogaran sarkozy

Tout d'abord je tiens à me présenter. Je m’appelle Mireille Andriveau et j’ai beaucoup souffert des hémorroïdes.

Si vous aussi, vous vivez un calvaire causé par des hémorroïdes qui vous font souffrir, alors ce sujet vous concerne. Je vais vous présenter une technique beaucoup plus efficace que les médicaments et qui vous permettra de vous débarrasser définitivement de vos hémorroïdes.

Notons que cette méthode n'est pas nouvelle, mais elle est malheureusement restée largement méconnue à cause de l’intérêt que les gens accordent à la médecine classique.

Pour moi, le sujet des hémorroïdes s'est toujours avéré embarrassant. Des douleurs, des saignements, des démangeaisons, etc. Je suis certaine que vous connaissez déjà les symptômes. Ma souffrance a duré pendant de longues années. J’ai consulté pas mal de médecins et j’ai essayé des dizaines de médicaments. Des crèmes, des pilules, des suppositoires, et des pommades, sans aucun résultat! Ces produits peuvent soulager les douleurs pendant une courte période, mais ils ne permettent pas d’éradiquer le problème.

Ils représentent tout simplement une perte de temps et d’argent. Aucun d’entre eux ne m’a donné une entière satisfaction.

Pour être honnête, je pense que tous les médecins et l’industrie pharmaceutique en général ne veulent pas vraiment nous trouver une solution efficace. Après tout, la situation actuelle et le manque de traitements efficaces leur rapportent beaucoup d’argent, n’est-ce pas?

Quand j’étais enceinte, j'ai vécu ma première expérience avec les hémorroïdes, et sincèrement, c’était la plus pénible de ma vie!! Au cours de ma grossesse, j’ai souffert pendant une longue période au lieu de savourer la joie de devenir maman. Heureusement, après plusieurs recherches sur Internet, j’ai finalement découvert le programme qui a mis fin à ma souffrance causée par les hémorroïdes. Il s’agit d’un guide qui s’appelle Stop hémorroïdes d’Anne LOPEZ et qui englobe les remèdes naturels et les conseils pratiques dont on a besoin pour dire adieu une bonne fois pour toutes aux troubles liés aux hémorroïdes.

Les hémorroïdes! J'étais non seulement terrifiée par l'idée du sang et de la chirurgie, mais aussi par l’embarras d’être exposée, couchée sur le dos, et examinée par un vieux médecin (qui était extrêmement professionnel, on n’en discutera jamais). À vrai dire, ce n’était pas une expérience qu’on désire vivre à nouveau!

Que sont exactement les hémorroïdes?

Alors, les hémorroïdes ( ou piles comme on les appelait parfois ) sont causées par un gonflement des veines autour de l’anus. Elles peuvent, en général, être classées en deux groupes, et la différence principale provient du fait que les hémorroïdes internes sont des veines enflammées à l’intérieur de l’anus alors que les hémorroïdes externes se trouvent juste sous la peau autour de l’anus. Une hémorroïde interne peut dans certains cas passer à travers l’orifice anal, et elle devient alors douloureuse et irritée. Il s’agit d’une hémorroïde saillante. Généralement, elle n’est pas mortelle mais douloureuse et pénible!

vente de diltiazem en france

Contexte.

Au Canada, de nombreux patients consultent chaque année le dentiste pour des infections dentaires, y compris la gingivite, la parodontite, la carie dentaire et les infections odontogènes. Ces infections varient en gravité, d'infections bénignes de la cavité buccale à de graves infections à sièges multiples qui menacent le pronostic vital. Tous les dentistes devraient être en mesure de diagnostiquer et de traiter rapidement ces types d'infections.

La plupart des infections odontogènes sont causées par plus d'une espèce de bactéries normalement présentes dans la cavité buccale. À elles seules, les bactéries anaérobies sont responsables d'environ 50 % des infections odontogènes, 44 % des infections résultent de l'effet combiné de bactéries aérobies et anaérobies et seulement 6 % sont dues uniquement à des bactéries aérobies 1. Les espèces les plus souvent isolées dans les cas d'infections odontogènes sont les coccus Gram positif du groupe Streptococcus milleri et du genre Peptostreptococcus 2. Les bacilles anaérobies Gram négatif, comme Bacteroides ( Prevotella ), jouent également un rôle important. En revanche, les coccus anaérobies Gram négatif et les bacilles anaérobies Gram positif ont peu d'effet 2.

L'évolution des infections odontogènes se fait en 3 étapes: inoculation, cellulite et abcès ( tableau 1 ) 3. Les bactéries se propagent aux cavités faciales adjacentes par extension directe à partir de la région périapicale de la dent atteinte. Le profil de propagation peut être prévu en fonction de la relation entre le point d'attache du muscle adjacent et l'apex de la dent 4.

Le traitement des infections odontogènes inclut le diagnostic et la prise en charge du facteur étiologique et, habituellement, la prescription d'une antibiothérapie appropriée. Il est impératif de s'attaquer immédiatement à la source d'infection. De fait, une antibiothérapie sans traitement immédiat de la source d'infection n'est pas une pratique acceptable, car ceci entraînera souvent une aggravation de l'infection. Il importe également d'optimiser l'état de santé du patient et d'évaluer son bilan hydrique et nutritionnel, car bon nombre de patients atteints d'infections odontogènes réduisent leur apport d'aliments et de liquide par la bouche, à cause d'une douleur et d'une gêne à la mastication ou à la déglutition.

Tableau 1 Caractéristiques des 3 stades de l'infection.

La décision d'instaurer une antibiothérapie dépend du siège et de la gravité de l'infection et des autres problèmes de santé du patient. Il arrive qu'une infection bénigne de la région vestibulaire ne nécessite pas d'antibiothérapie après l'extraction de la dent atteinte. Cependant, les infections plus graves requièrent une antibiothérapie appropriée. Le clinicien doit connaître les organismes pathogènes les plus probables et prescrire l'antibiotique au spectre le plus restreint qui agira contre l'ensemble des organismes pathogènes possibles. Le tableau 2 présente une liste des antibiotiques les plus souvent prescrits pour le traitement des infections odontogènes et leurs posologies habituelles pour les adultes et les enfants 5. Les antibiotiques sont généralement prescrits pour une période de 7 jours ou jusqu'à 3 jours après la disparition des symptômes.

Tableau 2 Antibiotiques souvent prescrits contre les infections odontogènes 5.

Les infections graves doivent être détectées et le patient doit être dirigé rapidement vers un spécialiste. Les signes et symptômes d'une infection grave sont les suivants: fièvre (température > 38 °C), stridor, odynophagie, évolution rapide et atteinte de sièges multiples et d'espaces anatomiques secondaires 3. La présence de n'importe lequel de ces signes ou symptômes justifie l'aiguillage vers un spécialiste en chirurgie buccale et maxillofaciale.

Antibiotiques bêta-lactamines.

Pénicillines: Les pénicillines sont considérées comme le traitement de première ligne des infections odontogènes. Ces antibiotiques exercent leur effet bactéricide en inhibant la réticulation dans les parois cellulaires des bactéries. Malgré leur spectre antimicrobien relativement restreint, ces antibiotiques agissent sur la plupart des bactéries associées aux infections odontogènes. Récemment, des cas de pénicillino-résistance ont été signalés 6. Ce phénomène résulte principalement de la formation de bêta-lactamases et, selon les données d'études in vitro, l'incidence de pénicillino-résistance chez les patients déjà traités par des bêta-lactamines serait élevée 7.

Les résultats des mises en culture et antibiogrammes réalisés sur 94 patients atteints d'abcès odontogènes ont révélé que la pénicilline V a été l'antibiotique le moins efficace pour l'éradication des isolats bactériens 7. Malgré ces données, plus de 95 % des patients traités par incision chirurgicale et drainage avec administration de pénicilline V se sont rétablis de façon satisfaisante. L'écart entre les résultats des essais in vitro et la réponse clinique serait dû à la sensibilité à la pénicilline des souches dominantes de bactéries pathogènes isolées des abcès.

vente de diltiazem en france

Étourdissement, vertige et perte d'équilibre.

Il est parfois difficile de distinguer les étourdissements des pertes d'équilibre et des vertiges. Pourtant, il est important de bien identifier ce qu'on ressent lorsqu'on dit «je suis étourdie», puisque les causes de ces symptômes sont bien différentes.

La perte d'équilibre se définit pour sa part par une difficulté à se maintenir droit et stable en position debout.

L'étourdissement donne plutôt la sensation de «tête légère». Cette fois, c'est dans notre tête que ça tourne! Le plancher semble instable et on a l'impression qu'on va s'évanouir. Certaines personnes qui souffrent d'étourdissements se plaignent de difficultés à lire, d'une vision trouble et de perte de l'équilibre. L'épisode est généralement de courte durée.

Les causes des étourdissements.

Un étourdissement est le plus souvent bénin (mais pas toujours!). Il peut avoir plusieurs causes comme:

- certains médicaments (sédatifs, neuroleptiques, antihypertenseurs, antiépileptiques, etc.);

- une chute momentanée de la pression artérielle quand on se lève trop rapidement;

- une fatigue importante, le stress, la fièvre, la déshydratation, l'hypoglycémie (diminution du taux de sucre dans le sang) ou l'anémie;

- certains problèmes psychologiques tels que l'anxiété, qui peut provoquer l'hyperventilation et entraîner des étourdissements;

- un malaise vagal (ralentissement de la fréquence cardiaque et chute de la pression artérielle);