cialis et autres

Dans les pharmacies françaises en ligne vous pouvez trouver plusieurs grandes classes d’antidépresseurs, tels que:

Inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (IRS)

Inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSNA)

Inhibiteurs de la recapture de la dopamine et de la noradrénaline (IRDN) La coccygodynie ou douleur au coccyx.

La douleur au coccyx, une affection qui peut devenir douloureuse.

La coccygodynie, ou plus simplement, en langage courant, la douleur du coccyx, est une pathologie qui démarre souvent assez doucement, et semble anodine.

En réalité, cette inflammation des derniers os de la colonne vertébrale, si elle n’est pas traitée, peut devenir très invalidante, interdisant la position assise, rendant même douloureuse la station debout, dans les cas extrêmes.

Or on a tendance à la négliger au début, c’est une petite douleur au bas du dos « qui vas disparaître ». Beaucoup de médecins ignorent son existence. Plus on attend pour la soigner, plus l’inflammation va augmenter.

Contrairement à une foulure, une coccygodynie disparait rarement d’elle-même, sauf si elle a été provoquée par une chute.

Comprendre la douleur au coccyx.

où acheter levitra en malaisie

Tout commence après le décès de mon père. J’ai perdu petit à petit confiance en moi alors que je n’étais pas proche du tout de lui. Un ans et demi après, je commencais à sécher les cours. Une heure par-ci, un jour par-là jusqu’à arrêter complètement avant le brevet. Et depuis je ne fais plus rien, je ne vis quasiment plus. Je sors de temps en temps (quand il le faut) mais je peut resté enfermer pendant des jours tout en étant devant l’ordinateur. Après avoir arrêté les cours, j’ai seulement réalisé un an et demi après que je ne pouvais plus vivre comme ça. Je me suis donc confié auprès ma mère et j’ai été ensuite suivi par un psychologue. Mais aujourd’hui, presque 2 ans après, j’en suis encore au même point.

Je veut m’en sortir et revivre comme avant, vivre comme tout le monde, mais c’est pas facile. Je vis dans un cercle vicieux, je me prend la tête pour un rien tout le temps. J’en deviens dingue, j’en tremble, je suis nerveux, je démarre au quart de tour…

Avant je n’étais pas comme ça. Avant de connaître l’ordinateur, internet, les jeux vidéos… j’étais moi-même. J’étais heureux, j’avais la belle vie même en venant d’une famille très modeste. Je travaillais bien à l’école, je fesais du foot en club, dehors avec les potes, j’avais pleins de copines… et aujourd’hui, rien. Il me reste 1 ou 2 bons potes sur le gros paquet que j’avais avant. Mais j’ai rien, pas le permis, pas de diplôme, je sais pas quoi faire de mes journées. Je me préoccupe plus de mes jeux-vidéos que de retrouver une vie sociale. J’en ai marre, ça me gonfle… je n’ai la motivation à rien. Je sais que je dois me bouger le cul, me dire que tout le monde à des problèmes et que c’est la vie, mais rien n’y fait, je reste bloqué.

Si quelqu’un peut m’aider, ça serait vraiment sympathique!

PS: bonne chance à tous ceux qui déprime aussi. Pensez à vos proches et à la vie. C’est ce que je fais pour dégager les idées suicidaires. Je sais, je dis ça alors que je n’arrive pas moi-même à m’en sortir, lol. Et très bon site au passage, j’espère qu’il en a aider plus d’un. Vu le nombre de gens qui vont mal dans le monde…

J Jean-Baptiste a écrit.

Merci infiniment pour votre partage. Il reflète déjà un certain travail sur vous-même, ce qui ne peut qu’être bénéfique. Vous avez en effet cerné les limites de votre motivation et savez d’où le mal provient.

Il ne reste, comme vous le dites si bien, qu’à mettre un grand coup de pied dans ce désarroi pour recommencer à vivre. Bien entendu, voilà qui est plus difficile à faire qu’à dire.

J’ai noté une chose assez importante dans votre retour: vous dites en effet qu’à un certain point, vous vous êtes confié à votre mère, et que cela vous a permis d’aller voir un psychologue.

En cela, on peut voir que le partage est une chose primordiale. Vous devez trouver des sources d’extériorisation, autres que les jeux vidéo qui semblent être le symptôme d’une volonté de s’échapper du monde réel.

Je vous invite donc à continuer sur votre lancée, sur ce blog ou ailleurs, en postant des commentaires pour commencer. Peut-être même pourriez-vous mettre votre ressenti par écrit, de manière quotidienne et personnelle, afin de lui faire face, plutôt que de le fuir.

La dépression ne se guérit pas du jour au lendemain, c’est une certitude, mais certaines décisions peuvent aider. Pourquoi ne pas confier votre console de jeux à un ami ou à de la famille, afin de vous en sevrer quelque peu? Peut-être que cela pourra vous donner envie de sortir à nouveau?

Pourquoi ne pas joindre vos anciens amis et leur proposer d’aller boire un café?

Quand on voit le degré d’objectivité de votre intervention, je suis certain que l’impulsion décisive n’est pas loin!

Bon courage à vous et à bientôt,

Merci de votre réponse!

levitra acheter canada

Les bonnes bactéries.

D’autres espèces ont un effet positif sur notre santé (et pour la vie en général): on les appelle les « probiotiques » (qui veut dire « favorables à la vie »).

Forever Active Probiotic (réf.222)

Les probiotiques, c’est la vie!

Les probiotiques stimulent le système immunitaire, réduisent les allergies, apaisent les inflammations de l’intestin, empêchent la production de toxines qui surchargent le foie, améliorent le transit intestinal, réduisent les flatulences, préviennent les troubles du transit (constipation, diarrhée), etc.

=> Notre défi est donc d’empêcher les espèces pathogènes de se développer (causes d’affections), et de favoriser les bonnes bactéries par l’implantation de bonnes espèces, et par des « engrais » adaptés.

Quelles sont les mesures à prendre pour entretenir votre flore intestinale?

Voici les mesures à prendre qui vous permettront de renforcer votre système immunitaire, augmenter votre vitalité et améliorer votre bien-être.

1. Réduire les aliments sucrés.

Les Français consomment en moyenne 40 kg de sucre par an, soit un peu plus de 100 g/jour. Ce chiffre est dangereusement élevé, car il devrait être réduit au minimum des trois quarts! C’est-à-dire descendre en dessous de 10 kg par an!

achat levitra 10 mg de valium

vente levitra france

Parmi les nouveaux médicaments en cours d’évaluation, on peut citer:

l’emtricitabine (Emtriva®), proche de la lamivudine, et également efficace dans le traitement des infections à VIH, mais dont l’efficacité ne semble pas vraiment supérieure à celle de la lamivudine ou à l’adéfovir; le ténofovir (Viréad®), aussi utilisé contre le VIH, voisin de l’adéfovir, il pourrait être plus efficace que ce dernier, avec encore moins de résistances; la telbivudine, dont les premières études suggèrent une efficacité plus grande que la lamivudine, que ce soit en termes de normalisation des transaminases ou de diminution de la charge virale, les essais en cours permettront de mieux préciser son efficacité et la fréquence des résistances; la clévudine, qui semble efficace pour diminuer la charge virale avec une bonne tolérance, mais les études sont moins avancées que pour la telbivudine.

Même si ces antiviraux utilisés en monothérapie n’ont pas une efficacité très supérieure aux traitements actuels, leur disponibilité permettra le développement de multithérapies adaptées à chaque malade, et permettra de prévenir l’apparition des résistances. Une autre piste de recherche porte non plus sur la lutte contre les virus, mais sur les moyens d’enrayer le développement de la fibrose hépatique (voir l’article sur les antifibrosants Jds n° 187).

Enfin, les chercheurs étudient la vaccinothérapie. Il s’agit de provoquer une réponse immunitaire chez les malades atteints d’hépatite chronique B en les vaccinant contre ce virus, ce qui, en théorie, pourrait soit accélérer la réponse naturelle (et la séroconversion), soit améliorer la réponse au traitement. La vaccinothérapie ne fonctionne pas avec les vaccins actuels. Des « supervaccins », spécialement prévus pour cet usage, semblent plus prometteurs.

Coïnfection avec le virus de l’hépatite C.

Lorsque les deux virus sont présents dans l’organisme, le plus souvent, le virus de l’hépatite C prend le pas sur l’hépatite B. La réplication du premier est forte et celle du second est faible. Dans ce cas, on traite la coïnfection VHB/VHC comme on traite une hépatite chronique C, en associant l’interféron pégylé à un autre médicament, la ribavirine. Il faut cependant être vigilant, et bien surveiller l’évolution de l’hépatite B. En effet, en éliminant le virus de l’hépatite C, on risque paradoxalement de désinhiber celui de l’hépatite B, et donc de réactiver l’hépatite chronique B. Rarement, le contraire se produit et le VHB domine avec une réplication forte alors que le VHC reste discret avec une réplication faible. On traite alors la coïnfection comme une hépatite B, avec une préférence pour l’interféron pégylé, puisqu’il est aussi efficace contre le virus de l’hépatite C (ce qui n’est pas le cas de la lamivudine, de l’adéfovir ou de l’entécavir).

Coïnfection avec le VIH.

Près de 10 % des porteurs du VIH sont infectés par le VHB. Avec la généralisation des multithérapies contre le sida, nombre de personnes sont parvenues à stabiliser leur infection VIH, alors que l’hépatite a pu continuer de progresser. Beaucoup de coïnfectés sont plus gravement menacés par le VHB que par le VIH. Le traitement contre l’hépatite B peut être entrepris chez les coïnfectés dont le statut immunitaire est préservé sous traitement antirétroviral. Pour ceux dont le système immunitaire est très déprimé, un traitement antirétroviral du VIH doit, au préalable, permettre une remontée du niveau des CD4. Le traitement par interféron est possible, mais moins efficace qu’en l’absence de coïnfection. De bons résultats peuvent toutefois être obtenus, la principale difficulté étant de trouver l’équilibre entre tolérance et efficacité.

L’infection par le VIH augmente à la fois le risque de passage à la chronicité du VHB, la réplication virale B et la fréquence de la réactivation virale B responsable d’une poussée d’hépatite. Elle accélère l’évolution de la fibrose et majore la mortalité. La mise sous traitement antirétroviral VIH a pu entraîner, du fait de la restauration immune, des réactivations sévères. Il en est de même pour l’arrêt ou le remplacement de médicaments antirétroviraux actifs contre le VHB, et notamment la lamivudine.

L’indication du traitement anti VHB dépend de la présence de l’Ag HBs, de l’Ag HBe/Ac anti HBe et de la charge virale du VHB exprimée par un test quantitatif sensible. Lorsque le traitement antirétroviral VIH est indiqué, il doit comporter une association active contre le VHB, lamivudine (Epivir®) ou emtricitabine (Emtriva®) + ténofovir (Viréad®). Chez les malades ayant déjà été traités par lamivudine et dont le virus est devenu résistant à ce produit, celle-ci doit être remplacée par le ténofovir. Lorsque le traitement antirétroviral VIH n’est pas nécessaire, l’indication du traitement dirigé contre le VHB dépend de l’état du foie.

Ne sont traités que les malades dont le score de fibrose est F2. Lorsque le taux des lymphocytes CD4 est conservé, ce traitement peut être l’interféron, l’interféron pégylé ou l’adéfovir. Lorsque le taux des lymphocytes CD4 est inférieur à 500, le traitement anti VHB doit être une association de lamivudine ou emtricitabine + ténofovir. L’ANRS conduit une étude pilote multicentrique (ANRS HB 01 EMVIPEG) évaluant l’efficacité et la tolérance d’un traitement additif par IFN pégylé alpha-2a, en association avec ténofovir et emtricitabine, dans le traitement de l’hépatite chronique B à antigène HBe positif chez les patients VIH/VHB.

Surveillance pendant le traitement.

Pour suivre l’efficacité du traitement, plusieurs indicateurs sont utiles. Tout d’abord, il faut doser les transas, chaque mois au début du traitement, puis tous les trois mois. La mesure de la charge virale est plus précise, peut être faite tous les trois mois, ou plus en cas de cirrhose. Lorsqu’il s’agit d’une hépatite chronique positive pour l’ag-HBe, il est important de repérer une éventuelle séroconversion. C’est pourquoi il est conseillé de faire la recherche de cet antigène, ainsi que de l’anticorps anti-HBe, lorsque l’ADN viral a fortement diminué dans un second temps, si I’ADN du VHB et l’antigène HBe sont négatifs, il faut de la même manière surveiller une possible séroconversion HBs.

Le suivi des effets indésirables concerne surtout l’IFN: prises de sang régulières (NFS, TSH, etc.). Enfin, l’apparition d’une souche résistance se traduira par une nouvelle augmentation de la charge virale. Après l’arrêt d’un traitement la surveillance des marqueurs biologiques et virologiques est poursuivie en raison du risque de réactivation virale.

Il n’existe pas une « bonne réponse » au traitement contre l’hépatite B, mais plusieurs types de réponses, correspondant à des stades successifs:

1er temps, la charge virale diminue et, si tout va bien, passe en dessous du seuil des 100 000 copies par ml. Cette réponse virologique est accompagnée ou suivie d’une normalisation des transaminases et d’une diminution de l’activité de l’hépatite, voire du score de fibrose. A ce stade, le risque de réactivation persiste; 2e temps, la séroconversion HBe se produit et le risque de réactivation devient faible. Ce type de réponse est en général pris en compte dans les essais pour évaluer l’efficacité des traitements; 3e temps, l’ag HBs peut se négativer, ce qui correspond à la guérison de l’hépatite chronique B sans risque de réactivation. Ce type de réponse est plus rare, souvent tardive, survenant après l’arrêt du traitement. Par ailleurs, comme dans l’hépatite C, une importante diminution de la charge virale au tout début du traitement est prédictive d’une meilleure réponse ultérieure. Tendinite.biz.

La tendinite se reconnaît par une douleur du tendon au touché. Le tendon est la partie terminale des muscles qui s’attachent aux os. La peau devient rouge et chaude au toucher. Parfois, on peut sentir et entendre le frottement du tendon dans sa gaine. La tendinite peut toucher tous les tendons notamment les épaules, le coude, le pied et les chevilles. Elle affecte aussi la cuisse, appelée tendinite des adducteurs, la hanche, le pouce et le poignet.

acheter du levitra pas cher sur internet

achat levitra sans ordonnance

Ce qui sauve le mieux les alcoolodépendants, ce qui leur permet de recouvrer ou de découvrir une véritable qualité de vie est d'admettre leur nouvelle condition. Un alcoolodépendant a perdu, définitivement, sa capacité à contrôler sa consommation d'alcool, et ne peut plus désormais boire impunément. Comprendre et accepter ceci, puis désirer stopper toute consommation d'alcool, est la seule exigence de base pour commencer à s'en sortir.

La conduite la plus payante pour un alcoolodépendant est de s'abstenir d'alcool, de ne pas rester seul, et de se faire aider en allant s'insérer dans un groupe d'entraide.

Le malade classique n'en a aucune envie, l'évolution de l'alcoolisme impliquant un repli sur soi. Mais les faits parlent d'eux-mêmes: au bout d'un an, les deux tiers des gens qui ont acquis ou maintenu une abstinence sont ceux qui fréquentent un groupe. S'ils continuent à voir leur médecin, ou font une psychothérapie, ils consolident.

Cette façon de se soigner est immédiatement accessible. Pas besoin d'attendre les conclusions d'une étude sur le Baclofène sauveur. Les centres de soin, les réunions des associations existent. On peut se faire aider efficacement tout de suite.

À défaut d'éviter les 120 morts quotidiens immédiatement, on peut commencer à atténuer, notablement, les désastres individuels et familiaux. Mais si on veut continuer à boire, ou attendre le salut d'une pilule miracle, seul dans son coin, ce sera plus hypothétique.

Hors alcool.

Il faudrait aussi arrêter de diaboliser l'abstinence et d'idolâtrer le prétendu "craving". L'envie de boire est une torture permanente uniquement si l'on n'a pas admis l'évidence de son nouvel état. Quand on veut, plein de superbe, continuer à régenter son destin de buveur d'alcool déchu. Mais ceux qui acceptent la principale nécessité de leur condition, apprennent à éliminer les stress, cessent d'être dans la nostalgie et dans la peur du qu'en dira-t-on, entament une vie nouvelle. Ceci demande un peu de courage et de travail, mais les fondations sont plus solides.

Les pourcentages de rechute allégués par les militants du Baclofène sont aberrants et sans doute fondés sur une partie de la population qui se trompe dans le suivi des soins: il y a beaucoup de gens qui ne rechutent jamais, qui ont cessé de boire de l'alcool depuis des dizaines d'années, et qui vivent comme des papes. Ils ont cessé de se polariser sur cette obsession d'absorption d'alcool, se sont soignés, en particulier avec leurs semblables, et vivent maintenant complètement hors alcool.

Il peut, Dieu merci, y avoir autre chose dans la vie que de picoler et de souffrir! Un Sifflement d’Oreille est un Avertissement. Que faire?

Les Différentes Manifestations des Acouphènes.

Lorsqu’une personne perçoit des sons à l’intérieur de l’oreille, sifflement dans les oreilles ou bourdonnement, ces sons ne peuvent être entendus que d’elle seule. On les appelle acouphènes, et, ils ne prennent pas uniquement la forme d’un sifflement dans l’oreille, mais peuvent aussi se faire entendre sous forme de vibrations, de grondements, de bourdonnements, de bruits blancs (souffles)…suivant les cas.

D’autres patients souffrant d’acouphene disent qu’ils entendent des chants, des pulsations, un vrombissement, un grincement, ou encore, un tintement sonore dans les oreilles.

Sifflement Oreille et Registre Sonore.

levitra pas cher forum voyage

vente levitra en france le plus jeune bachelier

Cher lecteur, prenez-vous déjà des compléments alimentaires?

Sources: – Are tryptophan and 5-hydroxytryptophan effective treatments for depression? A meta-analysis. Aust N Z J Psychiatry. 2002 Aug; 36(4):488-91. Houlbert A. Des alternatives aux antidépresseurs. Sully (Vannes, France), 2006, 240 p. 20 € US Search Desktop.

We appreciate your feedback on how to improve Yahoo Search. This forum is for you to make product suggestions and provide thoughtful feedback. We’re always trying to improve our products and we can use the most popular feedback to make a positive change!

If you need assistance of any kind, please visit our community support forum or find self-paced help on our help site. This forum is not monitored for any support-related issues.

The Yahoo product feedback forum now requires a valid Yahoo ID and password to participate.

You are now required to sign-in using your Yahoo email account in order to provide us with feedback and to submit votes and comments to existing ideas. If you do not have a Yahoo ID or the password to your Yahoo ID, please sign-up for a new account.

If you have a valid Yahoo ID and password, follow these steps if you would like to remove your posts, comments, votes, and/or profile from the Yahoo product feedback forum.

Vote for an existing idea ( ) or Post a new idea…

Hot ideas Top ideas New ideas Category Status My feedback.

Bring back the old layout with image search.

yea: the only possibility( i think) send all infos to (https://www.alienvault.com.

What happened to the comparison feature on the stock charts?

levitra acheter canada

peut on acheter du levitra en pharmacie sans ordonnance

l'huile essentielle de Gaulterie.

tramadol addiction treatment home - can i order tramadol online legally.

buy tramadol cod overnight delivery - order tramadol online cheap.

pourquoi le syntholkyne cryo en gel, n'est plus produit par les laboratoires? code CIP 4892662. merci.

le meilleure anti inflammatoire lisez moi bien c'est le curcuma..c'est naturel et efficace.

qu'il est con ce le prixe! si c'etait encore a demontrer!

Tout est ecrit la: http://www.reeducation-main.com/sites/default/files/Memoire%20DIU%202013%20VIGNAUD%20EPICONDYLITE.pdf.

Percutalgine c est le top,avec arnica en 3ch et ruta graveolens en 3ch av et ap le sport.

AUCUNE pommade ne traite les tendinites.

Voir le forum "Tamalou.com" le fofo de ceux qui ont toujours un pet quelquepart.

vente nizagara levitra

levitra acheter canada

– Le calcium qui a pour effet d’améliorer les enzymes digestives et qui est utilisé pour contrôler le niveau de magnésium et de potassium dans le sang, contribuant ainsi à réguler la pression artérielle.

– Le plantago ovata qui est une plante médicinale originaire d’inde qui a des propriétés laxatives et régulatrices du transit intestinal. Elle a aussi un effet anti-inflammatoire sur la muqueuse digestive.

– L’extrait de graine de blé qui a des effets hydratants et anti-inflammatoires, contribuant à bon fonctionnement de certaines enzymes impliquées dans différentes étapes de la digestion.

– La L-arginine qui est impliquée dans plusieurs activités des glandes endocrines, apportant vitamines et minéraux.

Mode d’emploi:

Prenez deux comprimés par jour, un après le petit déjeuner et l’autre dans l’après midi, avec un grand verre d’eau, pendant une période de six mois (période de traitement conseillée).

Mode d’action:

Les pilules Hemapro ont un effet préventif et un effet curatif sur les hémorroïdes.

Elles préviennent leur apparition principalement en améliorant la fonction du système digestif et le transit intestinal puisque non seulement elles contiennent des fibres qui devraient faciliter le transit alimentaire, mais en plus elles contiennent l’extrait de graines de blé, et l’arginine qui améliorent la fonction des enzymes impliquées dans la digestion.

De plus, elles ont un effet anti-inflammatoire et cicatrisant, ce qui est efficace pour traiter une crise hémorroïdaire.

Effets secondaires:

Encore une fois, les ingrédients qu’elles contiennent sont naturels, ces pilules ne devraient donc avoir aucun effet secondaire, à moins que vous soyez allergique à l’un de leurs composants.

levitra 10 mg compresse orodispersibile

L’ASPIRINE n’est pas utilisée dans le traitement de la crise de goutte car elle interfère avec l’élimination urinaire de l’acide urique et n’est active qu’à forte dose dépassant souvent 3 grammes,. La phénylbutazone (groupe des pyrazolés) est déconseillée du fait des risques hématologiques d’agranulocytose.

Les AINS (FELDENE®, PROFENID®;,VOLTARENE® voir votre médecin) pourront donc être utilisés au besoin en remplacement de la COLCHICINE.

TRAITEMENT DE FOND OU TRAITEMENT DE LA DIATHESE HYPERURICEMIQUE (GOUTTE)

Son but est de réduire la surcharge uratique.

Ses moyens sont représentés par le régime hypopurinique, l’augmentation de la diurèse, l’utilisation d’uricoéliminateurs ou d’uricoinhibiteurs.

Il doit être associé à une vie réglée sans surmenage, mais avec une activité physique suffisante. Il consiste en:

– La suppression des aliments riches en nucléoprotéines (abats, anchois, sardines, etc…) et de l’alcool. – La diminution de la ration calorique de base (pas plus de 2 000 calories) avec une diminution portant particulièrement sur les protéines et les lipides. – L’augmentation des boissons (eau d’EVIAN ou de VITTEL 1 litre 1/2 par jour, de VICHY 1/2 litre par jour pour alcaliniser les urines).

2) Les uricoéliminateurs ou uricosuriques.

Ils ne sont plus représentés que par la BENZBROMARONE (DESURIC®) comprimés à 100 mg, à la posologie de 1 à 2 comprimés par jour selon les cas.

Les inconvénients généraux sont représentés par la possibilité d’aggravation d’une insuffisance rénale parfois mais surtout le déclenchement d’une crise de coliques néphrétiques ou d’une crise articulaire lors de leur institution.

Leurs contre-indications sont donc représentées essentiellement par l’insuffisance rénale et la lithiase mais aussi par les hyperuraturies supérieures à 7OO mg par 24 heures ( > 4OOO mmol/24 heures ).

Les précautions d’emploi sont les suivantes:

– Le traitement ne doit jamais être mis en oeuvre moins de 8 jours après la guérison d’une crise aiguë, – Il doit être institué progressivement (1 comprimé puis 10 jours plus tard 2 comprimés si l’uricémie reste anormalement élevée, etc…) – Il doit toujours être institué sous couvert de la COLCHICINE (1 mg/jour pendant les 4 à 6 premiers mois, puis tous les 2 jours si aucune crise n’est survenue, puis tous les 3 jours, etc…) jusqu’à suppression du produits si les crises aiguës ne se manifestent plus), – Il doit être accompagné de la prise de boissons abondantes, bicarbonatées (1/2 litre d’eau de VICHY par jour, en plus de l’eau de VITTEL, et de l’eau d’EVIAN ou une cuillerée à café de bicarbonate de soude par litre d’eau non alcaline). – Il ne faut pas associer l’ASPIRINE qui gêne l’action des uricoéliminateurs, – Il doit être administré sans interruption et il ne doit pas être interrompu au cours des crises.

3) Les urico-inhibiteurs.

Inhibant la production endogène d’acide urique, ils ne sont plus représentés que par l’allopurinol.

L’ALLOPURINOL (Zyloric®) se donne en comprimé à raison de 1OO à 3OO mg par jour. Il agit en inhibant l’action de la xanthine-oxydase qui transforme l’hypoxanthine et la xanthine en acide urique.

Les intolérances sont rares. Il peut être prescrit en cas de lithiase ou d’insuffisance rénale.

levitra bayer costo in farmacia

La constipation iatrogène.

Certains médicaments peuvent être responsables de l’arrivée d’une constipation. Le terme scientifique pour désigner ce type de constipation causée par la prise de médicaments est « constipation iatrogène «. Il a été découvert que la constipation (plus ou moins grave) provoquée par certains médicaments était due à leur effet anticholinergique.

Un tel médicament possédant des effets secondaires constipants peut donc être responsable d’une constipation chronique, si ils sont pris dans le cadre d’un traitement de longue durée et que les effets secondaires sont importants.

» Pour en savoir plus, notamment la liste des médicaments à risque, lire l’article suivant: La constipation iatrogène (médicaments)

La constipation organique.

Dans les cas de constipation organique, c’est le corps lui-même (les organes) qui est responsable de la cause de la constipation. Ainsi, à l’inverse de la constipation fonctionnelle, la constipation organique n’est pas due à des facteurs externes du corps (mauvaises habitudes de vie, facteurs psychologiques, prise de médicaments…), mais bien à des causes purement organiques.

Les causes organiques, de par leur nature, sont très souvent responsables de constipation chronique.

Cela peut être par exemple la constipation réflexe à la douleur (présence d’ hémorroïdes ou de fissures anales chez la personne souffrant de constipation).

Parmi les causes également responsables de constipation chronique, on peut aussi citer les lésions organiques comme le syndrome de l’intestin irritable (qui ralentit le transit et provoque la constipation), la diverticulite, Le mégacôlon (côlon trop volumineux) et le dolichocôlon (colon trop long), mais aussi des maladies plus graves infligeant des lésions organiques comme le cancer colorecta l ou une occlusion intestinale.

» Pour en savoir plus sur toutes ces causes organiques, lire l’article suivant: La constipation organique.

Diagnostic de la constipation chronique.